5/07/2013

Oksa Pollock, Anne Plichota et Cendrine Wolf

Oksa Pollock
Anne Plichota et Cendrine Wolf

Maison d'édition : XO éditions
Genre : Fantastique
Pages : 485
Type : Roman, premier tome d'une saga de 6 tomes
Prix : 17,01 €
Sortie : 11 mars 2010 



Oksa Pollock, 13 ans, pensait être comme tout le monde, mais ce soir tout a changé...
Un peu angoissée par la rentrée dans son nouveau collège, Oksa déclenche tout à coup des phénomènes étranges dans sa chambre. Un coin de son bureau prend feu, ses cartons de déménagement pas encore défaits explosent...
Elle qui a toujours rêvé d'être une ninja, voilà qu'elle se découvre des dons surnaturels ! Perdue et terrifiée, elle se garde bien d'en parler.
Mais ce n'est pas fini. Le même soir apparaît sur son ventre une mystérieuse empreinte. Mise dans la confidence, sa grand-mère, l'excentrique Dragomira, lui avoue le secret de ses origines : la famille Pollock vient d'Edéfia, un monde invisible caché quelque part sur Terre. Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d'y retourner.
Oksa ne sera plus jamais la même. Et malgré l'aide de son meilleur ami Gus, il va lui être bien difficile de concilier sa vie de collégienne ordinaire avec l'accomplissement de son stupéfiant destin.

Attention, ce livre est magique. Quand on fait la connaissance d'Oksa, on ne peut plus se passer d'elle, de la formidable famille Pollock et de ses créatures extravagantes...

L'histoire de ce livre est aussi extraordinaire que son contenu. À l'origine autoéditées, les aventures d'Oksa Pollock imaginées par Anne Plichota et Cendrine Wolf ont suscité l'adhésion immédiate des jeunes lecteurs qui se sont transmis leur enthousiasme, faisant peu à peu de cette série exceptionnelle un succès jamais vu. La Pollockmania ne fait que commencer..


Oksa Pollock m'a intrigué par sa couverture, son résumé, le succès qui l'entourait ! Et que dire ? Une très bonne lecture ! Je ne m'attendais pas à aimer autant Oksa Pollock. Ce roman parle de magie et aussitôt, on l'a identifié comme le nouvel Harry Potter. Flatteur mais trompeur parce qu'Oksa est U-N-I-Q-U-E ! Déjà, l'histoire se met en branle dès le départ, on commence sur les chapeaux de roux sans s'intéresser à je-ne-sais-quel chose ennuyante pour débuter un roman, une pensée néfaste, une grisaille ; Oksa est une vraie ninja ! Et quand elle brûle sa chambre, il y a de quoi s'inquiéter... Empreint de magie, d'aventures, de sensations, d'émotions, de réalisme, Oksa est décemment réussi. En réalité, Oksa ignore tout de ce qu'elle est - et d'où elle vient. Anne Plichota et Cendrine Wolf ont, comme tout bon roman fantastique, voulu dévoiler la vérité plus tard dans le roman et ce qu'il faut dire, c'est qu'Oksa Pollock a tout pour charmé ! 

L'univers : Edéfia est un endroit empreint d'une histoire forte et émotionnelle et puis, que le décor se situe à Londres, il y a de quoi aimer ! Si vous ne le savez, je rêve de me rendre en Angleterre et cela m'a conforté de m'y rendre avec un roman qui a su me séduire en tout point. La plume des auteures est assez simpliste mais derrière, on sent tout un travail, c'est difficile à expliquer. C'est une plume enchanteresse, porteuse d'émotions fortes. On se sent émerveillés, surpris, impressionnés... Au niveau du décor, impossible de ne pas aimer ; Londres, un collège bien mystérieux, un monde inconnu à Oksa et on apprend en même temps qu'elle ce qu'est Edéfia, les Du-Dedans, les Du-Dehors. C'est une véritable mythologie, toute en finesse et en complexité à la fois, un blanc et noir, une histoire terrible et troublante, un passé que l'on n'oublie pas si facilement. 

Sans se laisser aller dans la banalité, les auteures ont rendus la chose exaltante. Marie et Pavel sont très marrants et touchants entre eux et Oksa est tout simplement courageuse et sans-peur. Ce que j'ai le plus aimé, c'est le réalisme. Oksa se dispute avec ses parents. Oksa est en colère. Oksa était vraiment réelle, réaliste, et de nombreuses personnes ont dû s'identifier à elle par ce trait de caractère qui la rend très humaine. Dragomira est vraiment un personnage intéressant, avec un passé difficile, un mystère qui plane autour d'elle, comme une brume épaisse. A la fin de ce premier tome, difficile de la cerner. Elle est sympathique mais on ne sait pas tout d'elle ! L'intrigue, quant à elle, nous fait trembler, trépigner, nous accrocher aux pages jusqu'à les froisser. McGraw est mi-figue mi-raisin, dans ce premier tome, on ne savait pas vraiment s'il était réellement mauvais ou encore instable. On voit ses doutes, ses regrets... Et Oksa et son fils, c'est juste génial ! Leurs chamailleries très peu amicales mettent une ambiance particulière ! Et je ne parle même pas du laboratoire... 

Après 300 pages plaisantes, on entre dans la ligne droite et cela a confirmé mon coup de coeur ! 185 pages de pur bonheur avec de la magie, du danger, un Gus en pleine forme... Tout est bien écrit, bien orchestré... Anne et Cendrine ont réussi à écrire quelque chose de très original, avec des créatures et outils diverses, laissant la baguette lumineuse de côté et ça fait du bien ! Plus plaisant qu'Harry Potter ? Difficile de dire, vu la nostalgie et les souvenirs que j'en ai mais c'est une très bonne lecture ! Tellement bien que le tome deux, La Forêt des égarés, ne devrait pas tarder à rejoindre ma PAL... ou ma wish-list ! 

Note : 10/10.

Les + : Original : un univers riche historiquement, des personnages réalistes et touchants, une intrigue bien huilée, un final réussi et assez complexe. 
Les - : ...

  
"Original, exaltant. Une lecture qui va teinter le quotidien de magie, de Dermenfeu et d'envies de cours de ninja!" 

- Throne-of-Books 

Un roman de : 

2 réactions:

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

OKSAAAAAAAAAA *0*
*mescommentairessonttrèsconstructifs ;)*

Throne-of-Books a dit…

Haha ! Merci pour les commentaires ! Et oui, Oksa est un très bon roman :)

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire, ça nous fera grandement plaisir !

Recherche